12,4 millions d’euros en faveur du développement des carburants alternatifs et de la mobilité partagée en Wallonie

Ce jeudi 14 mars 2019, le Gouvernement wallon a approuvé la note relative au déploiement de l’infrastructure en carburants alternatifs (véhicules électriques, gaz naturel comprimé (GNC), gaz naturel liquéfié (GNL), hydrogène) et de la mobilité partagée.

Bornes de recharge électriques, CNG, LNG et Hydrogène
Dans les prochaines semaines, un premier appel sera lancé, pour les investissements favorisant le déploiement de bornes de chargement électriques et d’infrastructures dispensant du CNG, du GNL ou de  l’Hydrogène. Doté d’un budget de 8.400.000 €, cet appel à projet s’adresse à des acteurs privés ou à des associations.
Parallèlement, un second appel poursuivant le même objectif sera lancé à destination cette fois, des entités publiques. Il visera le déploiement de bornes de chargement pour véhicules électriques et les infrastructures les alimentant à partir de sources d’énergie renouvelable.  Les communes, associations de communes, intercommunales et les provinces portant un projet recevable pourront se partager une enveloppe de 2.000.000 millions d’euros.

Mobilité partagée
Un troisième appel à destination des entreprises et associations visera le déploiement de solutions partagées recourant majoritairement à des modes de transport électrifiés (véhicules électriques ou hybrides,  mobylettes ou scooters, vélos ou trotinettes) en ce compris le réseau de chargement nécessaire à leur alimentation.
L’enveloppe qui y est consacrée est aussi de 2 millions d’euros.

Une réflexion à long terme
Dans le Pacte énergétique approuvé par le Gouvernement wallon le 12 décembre 2017, la décarbonation du transport a été placée au cœur du débat. L’enjeu consiste à développer des carburants plus respectueux de l’environnement tout en diminuant la dépendance aux ressources pétrolières conventionnelles. Le Plan wallon Air-Climat Energie confirme la volonté du Gouvernement de déployer les carburants alternatifs avec des objectifs pour 2030 fixés à 6.900 points de chargement publics pour les véhicules électriques, 220 stations équipées au GNC, 25 stations équipées au GNL et 20 stations équipées à l’hydrogène.



Les résultats des appels à projets lancés en 2018
Le premier appel à projets lancé en 2018 portait sur le déploiement de bornes de chargement pour véhicules électriques et était doté d’un budget à 1.033.000€. Le second appel, doté pour sa part d’un budget de 6.655.000€, visait quant à lui le déploiement d’infrastructures délivrant du GNC et du GNL. Suite à ces appels, un total de 256 bornes pour voiture électriques, 12 stations GNC et 6 stations GNL seront déployés dans le courant de l’année 2019.

Partager sur: 
Voir toutes les news